Dardard - Association de culture et d'apiculture urbaine | Nos ruchers
L’association Dardard fait de l’apiculture en ville. Grâce au miel et aux abeilles, nos actions s’inscrivent dans une éducation populaire et politique à l’environnement.
apiculture, paris, urbain, urbaine, 75018, 75017, 75019, ruches, abeilles
15432
page-template-default,page,page-id-15432,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-14.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Nos ruchers

Collège La Rose Blanche

Nous gérons plusieurs colonies d’abeilles sur le toit de ce nouveau collège construit dans le quartier des Batignolles. Dans cet établissement, les élèves des classes d’insertion et ceux qui suivent l’atelier « Espace Rural Environnement » rencontrent régulièrement un de nos apiculteurs. En projet : la fabrication de ruches en pin douglas avec les collégiens bricoleurs des classes SEGPA.

Rucher de Clignancourt

Paris regorge de recoins secrets et de jardins privés entretenus par des amoureux de la chlorophylle. Sur cette petite parcelle du XVIIIe plantée de thym, de sarriette, d’eucalyptus, de sophoras, de mimosa et d’une multitude d’autres plantes, nous avons actuellement deux ruches Warré peuplées d’abeilles noires « Apis Mellifera Mellifera » issues d’une variété locale. Comme son nom l’indique, l’abeille mellifère récolte le nectar des arbres, des arbustes et des fleurs. Nous disons aussi parfois que ces ouvrières sont « mellifiques », car c’est un travail magnifique !

Rucher de l’Institut des Cultures d’Islam

Dans le Coran, une parole divine concerne les abeilles : « Il sort de leurs ventres une boisson aux couleurs variées dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour les gens qui réfléchissent ».
En partenariat avec l’ICI depuis 2013, nous produisons un miel sain et fruité qui est partagé avec de nombreux habitants du quartier de la Goutte d’Or. Sur le toit de ce bâtiment, entre les énormes tuyaux qui attisent les vapeurs du hammam, trois colonies s’épanouissent tranquillement au rythme des saisons.
A l’ICI, nous animons chaque années huit ateliers d’initiation à l’apiculture et d’initiation à la biodiversité. Récolte, mise en pots, biologie de l’abeille, médecines douces, botanique et réflexions sur l’alimentation sont au programme de ces moments partagés dans la bonne humeur et la pédagogie.

Rucher du Shakirail

L’endroit est une véritable ruche, cachée le long des voies ferrées du nord de Paris. Accueillis par l’association Curry Vavart, des menuisiers, stylistes, musiciens, plasticiens et autres artistes s’activent dans cet ilot de créativité qui fonctionne selon les règles de l’autogestion. Au bout de ce terrain, entre un potager en escalier et un studio de répétition, l’association Dardard a implanté 5 colonies d’abeilles. Nous ignorons si nos ouvrières regardent passer les trains Mais nous sommes certains qu’elles y trouvent un environnement favorable pour y élever leurs petites et nous offrir un partie du délicieux miel qu’elles fabriquent.

Le rucher partagé 2018

Après sept ans d’activité, l’association Dardard recherche un terrain à demeure dans le 18ème arrondissement pour y créer un « rucher partagé », sur le modèle des jardins qui ont fleuri en ville ces dernières années. Nous sommes en discussion avec la Mairie de Paris, dont la politique est aujourd’hui très favorable à la biodiversité et aux pollinisateurs. Mais nous sommes aussi ouverts à d’autres types d’espaces : propriétaires de jardins privés, manifestez vous !

L’idée est d’installer plusieurs colonies issues du Conservatoire de l’abeille noire d’Ile de France. Pourquoi des abeilles « noires » ou « Apis Mellifera Mellifera » ? Parce que cette variété est issue de souches locales particulièrement adaptées au climat et à la flore d’Ile de France.

Pour les héberger, nous souhaitons utiliser différents modèles de ruches : des ruches Dadant de format classique, mais aussi des ruches warré sans cadres, des ruches « cévennoles » en troncs de chataignier, des ruches horizontales, des ruches expérimentales, etc.

Non loin de là, dans l’espace du rucher, nous souhaitons créer un espace de reproduction et de nidification des pollinisateurs sauvages qui vivent sur notre territoire : abeilles solitaires, maçonnes, tapissières, charpentières. Mais aussi bourdons, guêpes, coléoptères, papillons…

Enfin, une autre portion du terrain sera dédié à la « Bibliothèque de Dardard », espace de consultation et d’emprunt d’ouvrages apicoles. Manuels d’apiculture, romans, bandes dessinées, recueils de poésie et d’apithérapie, livres ésotériques et mystérieux, jeux divers et variés, etc. A l’heure du goûter, les visiteurs pourront aussi y découvrir tous les bienfaits de la ruche : le miel, le pollen, la propolis, la gelée royale, la cire, le venin.